Aller au contenu principal

DIAS

DIAS

Who’s who ?

  • Philippe Crampagne est le coordinateur du DIAS.
  • Sophie Weverbergh est une collaboratrice FSE chargée du projet Amarrages – projet qui s’inscrit dans une volonté globale (à l’échelle européenne) de lutte contre le décrochage scolaire. Elle est attachée au DIAS. Selon les critères FSE, seuls les jeunes de 15 à 24 ans, comptabilisant entre 9 demi-jours (pour les mineurs) et 21 demi-jours d’absence (pour les majeurs), peuvent être bénéficiaires du projet Amarrages.

 

Suivant ces critères d’âge, il a été convenu que M. Crampagne travaillerait au DIAS avec les élèves du premier degré et que Mme Weverbergh prendrait en charge les élèves décrocheurs – ou manifestant des symptômes avant-coureurs de décrochage – des deuxième et troisième degrés.

Horaires

  • Monsieur Crampagne travaille au DIAS, à Redouté, du lundi au vendredi de 8h25 à 15h30.
  • Madame Weverbergh travaille sur les deux implantations. Elle organise une permanence à Peiffer tous les mercredis matin de 8h25 à 12h00. Les autres jours, elle travaille à Redouté, de 8h25 à 15h30.

Monsieur Crampagne ainsi que Madame Weverbergh axent leur travail autour d’un objectif commun central : la lutte contre le décrochage scolaire.

 

Les outils pour lutter contre le décrochage scolaire sont très divers. Parmi ceux-ci, Monsieur Crampagne et Madame Weverbergh ont choisi de concentrer leur action sur l’orientation. De nombreuses activités orientantes ont été développées au sein de l’école :

  • Entretiens individuels d’orientation (avec redéfinition progressive du PPO : projet personnel d’orientation), visite à la Cité des métiers, visite à PTO et au Défi des talents, animation de réassurance du choix d’option en 4P, projet orientant du DASPA, projet orientant des 2D, stage en immersion pour découverte d’option (en interne et dans des écoles extérieures), etc. Madame Weverbergh a également développé des outils numériques d’orientation (tests, quizz, activités ludiques, sites référents, etc.) auxquels les élèves ont accès sur les trois ordinateurs du DIAS.

 

Si l’orientation est au cœur du travail du DIAS, elle n’en est pas pour autant le seul outil utilisé. D’autres leviers peuvent être mobilisés suivant les situations envisagées. Parmi ces leviers d’action :

 

  • Les outils de l’école citoyenne tant qu’ils favorisent le bien-être à l’école et permettent à certains jeunes d’être valorisés/entendus en dehors du cadre strict des apprentissages. C’est dans cette optique et nulle autre que Monsieur Crampagne et Madame Weverbergh s’investissent dans l’École citoyenne – projet par ailleurs coordonné par Madame Feron et Monsieur Leveaux.
  • Les outils de connaissance de soi : certains jeunes éprouvent le besoin de travailler prioritairement sur la connaissance d’eux-mêmes. Dans ce cadre, le coaching est individuel et prend des formes diverses : travail introspectif (via l’écriture ou la production artistique), travail sur l’autoportrait. Avec les élèves plus âgés, le projet de coaching est mené autour d’une citation de Nietzsche : « Deviens ce que tu es ». Le DIAS travaille actuellement (avec des collègues enseignants) à l’élaboration d’un Journal d’école via lequel on souhaiterait (notamment) mettre en valeur des élèves suivis au DIAS et le travail y entrepris.
  • La remédiation et le soutien aux apprentissages : selon leurs possibilités et compétences, les collaborateurs du DIAS organisent des ateliers de remédiation. Monsieur Crampagne travaille avec les plus jeunes (et aborde avec eux l’ensemble des matières). Madame Weverbergh accueille plusieurs élèves de 5e et 6e le mercredi après-midi pour travailler sur les cours de français et de sciences humaines et l’écriture des dossiers de stage, etc.